Categorie - Inspiration

6 389articles

Please Stay Positive

Le magazine Desillusion a suivi le surfeur Jeremy Flores à Tahiti pour un court documentaire sur sa carrière, ses problèmes avec la justice, la pression et la passion qu’on peut ressentir dans ce milieu. Une réalisation atmosphérique, alternant couleurs et noir et blanc, que nous devons au vidéaste Sébastien Zanella, est à découvrir.

Astronaut Illustrations by Vincent Mahe

Vincent Mahé est un illustrateur français basé à Paris. Il a pour habitude de collaborer avec une multitude de projets éditoriaux comme le New York Times, la Revue XXI et plus récemment le Wall Street Journal. L’artiste a également participé à une exposition de l’agence Costume 3 Pièces en juillet 2014. Cette série intitulée « Explorers » est à découvrir dans la suite de l’article.

Society Seen Through The Prism of Banksy Art

Depuis maintenant plus de 10 ans, Bansky arpente les rues du monde entier et s’y installe activement en éternel provocateur et remueur d’idées. C’est donc avec talent certain qu’il met le doigt là où ça fait mal, en dénonçant de manière poétique les malheurs et injustices de notre monde. Hors des murs, ces pièces d’art se contemplent et le portait que Banksy dépeint dans chacune d’elles est celui de notre société.

Jumping Japanese Businessmen

Aoyama Yuki est un photographe japonais basé à Tokyo. Dans sa dernière série, il s’est amusé à créer une mise en scène décalée d’hommes d’affaires capturés en sautant de joie aux côtés de leurs filles. Se tiennent alors gelées dans l’inconfort universel des adolescentes dont les pères essaient d’être cool. Plus de détails dans la suite.

Hands Free Headstands In Beautiful Places

Anton Charushin est un photographe russe basé à Moscou. A travers le compte instagram Stolbyshkin, il s’amuse à poster des photos de lui en poirier sans les mains au milieu de paysages absolument incroyables. Anciennement breakdancer, il a lancé le projet il y a près d’un an et demi lors de l’un de ses voyages et c’est maintenant devenu un véritable concept.

The Beautiful Imagination of Spike Jonze

Jacob T. Swinney revient avec un beau montage vidéo intitulé « Spike Jonze: The Aesthetics of Whimsy ». Il se concentre cette fois-ci sur les prises de vues flâneuses, les halos solaires, l’esthétique de l’obscurité et l’imagination débordante qu’on peut voir à travers les films du réalisateur Spike Jonze. De « Being John Malkovich » (1999) à « Her » (2013) en passant par « Where the Wild Things Are » (2009).