Fubiz s’associe cette année à Adobe Stock afin de mettre en avant les tendances visuelles 2019 : Retour à la Nature, Expression Disruptive, Brand Stand et Démocratie Créative. Adobe Stock permet aux créatifs de trouver leur inspiration mais également de partager leur travail auprès du plus grand nombre.

Afin d’illustrer les possibilités nous avons imaginé la collaboration entre un utilisateur et un contributeur de la plateforme. Le collagiste et graphiste Julien Pacaud est l’auteur d’une oeuvre conçue à l’aide de quelques unes des images proposées par la photographe Sarah Arnould sur le thème du “Retour à la Nature”. Cette collaboration sera le point de départ de la création d’une mosaïque collaborative.  

La création nous plonge dans un univers hors du temps et résolument vintage, au sein duquel Julien Pacaud a astucieusement assemblé les images de Sarah Arnould.

Nous avons pu échanger avec ces deux créateurs afin qu’ils nous en disent un peu plus sur leur univers et leur processus de création.


Collage by Julien Pacaud

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots et nous en dire plus sur vos univers créatifs?

Julien Pacaud : Je suis illustrateur et je vis et travaille à Paris. En parallèle des commandes que je réalise pour des clients (press, édition, musique, publicité), je poursuis également un travail de création plus libre et personnel. Je pratique le collage numérique depuis le début des années 2000, et j’aime composer des images surréalistes, empreintes d’imagerie rétro et de formes futuristes, où l’espace et le temps sont le plus souvent indéfinis. L’outil numérique m’autorise plus de manipulations que le collage traditionnel, et me permet d’atteindre une cohérence visuelle entre les différents éléments photo que je peux trouver et faire cohabiter.

Sarah Arnould :Je suis photographe professionnelle depuis maintenant 4 ans. Mais je pratique la photographie en autodidacte depuis bien plus longtemps. Mon univers est très axé sur la nature, le voyage, la contemplation. La campagne, la forêt, les océans sont des thèmes récurrents dans mes photos.


Photo by Sarah Arnould

Julien, comment en es-tu venu à la pratique du collage photographique?

Par hasard et de façon autodidacte. J’ai suivi des études de cinéma à l’Ecole Louis Lumière, mais j’ai ensuite réalisé qu’un travail plus solitaire et aussi plus immédiat correspondrait mieux à mes velléités créatives. Pendant un stage, j’ai découvert Photoshop et les possibilités de manipulation d’images offertes par l’outil informatique. N’ayant aucune formation artistique et aucun talent « manuel », il fut naturel pour moi d’aller vers ce qui, à mon sens, demandait le moins de virtuosité technique : le travail de collage et d’assemblage de photos déjà existantes. Ceci me permettait de me concentrer uniquement sur l’idée ou le sentiment que je voulais exprimer sans me soucier d’atteindre une maîtrise technique particulière.

Sarah, quelle place occupe la photographie dans ton quotidien?

La photographie occupe une place des plus importantes dans mon quotidien. J’en fait tous les jours que ce soit pour des projets professionnels ou personnels. J’adore ce médium et suis très fière d’avoir fait de la photographie mon métier.

Sarah, peux-tu nous dire en quoi la thématique du « Retour à la Nature » fait écho à ton travail de photographe?

La thématique retour à la nature fait écho à mon travail parce que les sujets du voyage, de la campagne, l’air frais de l’océan, sont des sujets que j’adore. Il est parfois bon de rentrer en ville, chez soi, dans son univers cosy. Mais encore mieux de repartir encore et encore pour se ressourcer et se perdre dans des endroits inconnus ou familiers !

Julien, de ton côté, comment as-tu abordé la thématique du Retour à la Nature pour ta création?

Comme souvent quand je travaille sur une illustration, j’essaie d’aborder le thème imposé avec recul et distance, de ne pas être trop littéral. Je m’efforce d’essayer de trouver un angle plutôt décalé, étrange et drôle. La quasi totalité de mes créations ont pour cadre la nature, mais ce sont la plupart du temps des paysages « maîtrisés », où l’empreinte de l’Homme est présente. Cela se traduit par une opposition entre la rigueur de la géométrie et les formes plus anarchiques de la nature.


Photo by Sarah Arnould

Julien, Tu as imaginé la création à partir des photos de la contributrice Adobe Stock Sarah Arnould. Peux-tu nous en dire plus sur ton utilisation d’Adobe Stock au sein de ton travail?

J’utilise Adobe Stock, surtout pour mon travail d’illustrateur quand je dois répondre à une commande précise, et qu’il me manque un élément particulier pour construire l’image que j’ai en tête. Si j’illustre un thème demandé précis, il arrive forcément un moment ou le besoin d’une image particulière s’impose. C’est la contrainte du collage : on ne crée pas à partir de rien. J’ai un stock important d’images rétro que j’ai rassemblé tout au long de ces années mais il arrive forcément un moment où il me manque la photo particulière dont j’ai besoin.  

Sarah, tu es contributrice Adobe Stock, depuis combien de temps as-tu choisi d’être présente sur cette plateforme pour vendre tes images? Quelles ont été tes motivations?

Je suis contributeur adobe depuis un peu moins d’un an. J’utilise la suite Adobe tous les jours pour le traitement de mes photos. Je trouvais ça donc assez cool d’être représentée sur la plateforme.


Photo by Sarah Arnould

Julien, quel est le processus créatif que tu utilises pour créer une image comme celle que tu as imaginée pour ce projet? Comment sélectionnes-tu les images que tu souhaites utiliser?

Je travaille de manière assez instinctive, sans forcément réfléchir beaucoup avant de me lancer dans la création. Je collecte des images qui me plaisent, qui m’inspirent, et le processus est assez expérimental. Je combine, je découpe, j’ajoute, je retire, jusqu’à ce que je commence à entrevoir ce que pourrait être l’image finale.

Sarah, comment se déroule ton processus créatif de la création de ton images jusqu’à son téléchargement sur Adobe Stock? Comment sélectionnes-tu les images qui iront dans ta collection?

Les photos que je sélectionne pour Adobe Stock sont souvent des photos bien sur personnelles qui ne peuvent pas faire partie d’une série. Des photos de vacances par exemple ou quand je me balade dans la nature. C’est une manière de les faire « vivre » autrement. Pour mon processus créatif après les avoir traité sur Lightroom je sélectionne celles qui sont susceptibles d’être acceptées par Adobe et go !


Photo by Sarah Arnould

Selon-vous, quels sont les avantages pour un créatif d’être utilisateur ou contributeur Adobe Stock?

Julien Pacaud : Avant tout la simplicité d’utilisation et l’intégration dans Creative Cloud, qui est pratique et permet de retrouver sa collection directement dans l’interface de Photoshop.

Sarah Arnould : Une autre visibilité qui peut parfois apporter des projets sympa à réaliser avec de nouvelles personnes !

Si vous deviez résumer votre travail en une phrase, quelle serait-elle?

Julien Pacaud : Je crois que j’essaie d’organiser le chaos et de voyager entre les mondes parallèles !

Sarah Arnould :  Les éléments, les jolies lumières du matin et du soir, une certaine intimité avec la nature résumerait peut être assez bien mon travail.


Photo by Sarah Arnould

Vous aussi, participez à l’élaboration d’une création à partir des images présentes sur Adobe Stock. Fubiz vous propose de sélectionner dans Adobe Stock et de nous envoyer les plus belles images sur le thème du “Retour à la Nature”. Une fresque créative sera imaginée. Vous pouvez nous envoyer jusqu’au 15 avril 2019 votre sélection de 3 images à l’adresse suivante : adobe@fubiz.net.