Sur le parvis de la Défense, une structure pour le moins originale a vu le jour. Originale puisqu’elle dénote de l’architecture environnante. Ce pavillon éphémère en bois a été inspiré des malocas amérindiennes. Imaginé par Simon Velelez, il accueille l’exposition Aqua Mater, du photographe franco-brésilien Sebastião Salgado. « Véritable ode à la fragilité de l’eau, le pavillon en Guadua d’Amazonie offre un écrin naturel singulier aux photographies de Sebastião Salgado nous rappelant combien l’équilibre de la nature reste subtil », indiquent les organisateurs de l’événement. En plus des clichés du photographe, Aqua Mater offre une expérience « sensorielle et spirituelle ». Au programme : lumières tamisées, ambiance musicale et sonore de François Bernard Mâche et brume tropicale.

Pour en savoir plus, c’est par ici.