Tag - 3D

273articles

3D Holographic Projector for Home Entertainment

Le projecteur Bleen, projetant des hologrammes en trois dimensions, pourrait bien passer de la science fiction à la réalité dans peu de temps. D’une forme pouvant s’apparenter à des sculptures d’artistes contemporains, ce nouvel outil technologique aurait de multiples usages comme remplacer l’écran de la télévision ou de l’ordinateur, ou encore reproduire l’hologramme d’une personne.

3D Plastic Mutant Toys Nation

Le graphiste anglais Jonathan Ball, fondateur du Pokedstudio, est l’auteur de la série « Plastic Nation » consacrée à un rendu 3D de jouets mutants. A l’aide de Photoshop, il a fait un pot-pourri de personnages très connus et d’autres qu’il a inventés lui-même. On peut retrouver des mutants Simpsons, LEGO, Adventure Time, SuperMario Bros et Futurama.

3D Effect Portal Formed on a Parisian Highway

Le street-artiste anonyme 1010, spécialisé dans les trompe-l’oeil en 3D, a été commissionné par la galerie Itinerrances pour réaliser un portail sur le périphérique parisien, près du 13ème arrondissement. En 5 jours, l’artiste a utilisé 400 litres de peinture pour recouvrir 4500 mètre carré de surface d’un cratère coloré à coté de la circulation. Ce projet éphémère a été fait en partenariat avec la SEMAPA.

3D Microscopic Leaps

Markos R. Kay est un artiste résidant à Londres, spécialisé dans le numérique, qui a été commissionné par Pentagram afin de réaliser des illustrations 3D basées sur le travail du Prix Nobel Eric Betzig, pour le magazine HHMI Bulletin. « Microscopic Leaps » révèle des figures complexes qui simulent ce qu’on appelle la « microscopie fluorescente ».

Digital Manipulations for Advertising

Voici une sélection de travaux créatifs réalisés par l’agence Manipula dans le cadre de campagnes publicitaires. Parmi ces créations, on retrouve des manipulations digitales étonnantes à la réalisation très bien exécutée mettant en scène animaux, packaging et paysages loufoques.

A Mapping Projection on the Sydney Opera House

Dans le cadre du festival de lumières VIVID 2015, le studio anglais Universal Everything a collaboré avec plus de 20 studios d’animations différents pour réaliser un mapping animé sur le célèbre bâtiment australien : le Sydney Opera House. Toutes les animations ont été travaillées au dessin au préalable avec des inspirations issues de la pop-culture et de graphismes modernes.

A Trip Through an Electric Desert

L’artiste français Xavier Chastaing, membre du Label visuel ANTIVJ, nous propose un petit film, nommé « Dry Lights », uniquement réalisé en trois dimensions. Il matérialise un environnement aride de cactus et de canyons, illuminé par une rivière de lumières électriques. Le spectacle est agrémenté d’une bande sonore qui offre un caractère mystérieux à cette création. Le rendu laisse rêveur de part la qualité de la réalisation qui aura duré deux ans.

Star Wars 3D Paper Sculptures

L’artiste Marc Hagan-Guirey, spécialisé dans le kirigami, a recréé, dans sa série « Cut Scenes », de célèbres scènes de la saga Star Wars sous forme de sculptures de papier miniatures et en trois dimensions. La mise en lumière colorée et monochrome de son travail en reflète la méticulosité et la complexité. Grâce à une campagne de crowdfunding fructueuse, une exposition est prévue d’ici cet été. Une manière originale de redécouvrir ces classiques du cinéma.

A Gigantic 3D-Printed Zoetrope

L’artiste Mat Collishaw a créé un magnifique zootrope, intégralement imprimé en trois dimensions, baptisé « All Things Fall », s’inspirant de deux tableaux du peintre Peter Paul Ruben, intitulés « The Massacre of the Innocents ». L’artiste fait preuve d’un souci du détail et d’une minutie impressionnants. Cette sculpture, animée par Sebastian Burdon se compose de 350 figurines qui s’animent lorsque le carousel, éclairé par une lumière stroboscopique, tourne.

Noah – Flaw

Le réalisateur japonais Takafumi Tsuchiya (aka Takcom) est l’auteur du nouveau clip de Noah pour son titre « Flaw ». Dans une atmosphère aérienne et avec de la 3D, Takafumi parvient à retranscrire l’empreinte céleste qui habite la musique de Noah. On y voit des parties de corps numérisées dans des paysages fantomatiques et des drapées blancs prendre d’assaut des routes et des éoliennes.